Art Contemporain/Photo/Portraits d'artistes

RongRong et Inri, une histoire d’amour photographique

Pour inaugurer cette série de portraits, j’ai choisi de commencer par un célèbre couple de photographes dont j’apprécie tout particulièrement le travail. Il est chinois, elle est japonaise mais avant leur rencontre en 2000, chacun a suivi son propre chemin photographique.

Né dans la province du Fujian en 1968, RongRong arrive à Pékin en 1992 et intègrera très rapidement la communauté artistique de Dong Cun, l’East Village chinois. Il va alors commencer à photographier sa vie et celles de tous ces artistes réfugiés en périphérie de Pékin. Son oeuvre est à cet égard le principal témoignage photographique de la vitalité artistique de Dong Cun. Ses clichés captent l’atmosphère étrange du lieu, la vie de ses habitants mais également les nombreuses performances qui vont s’y dérouler jusqu’à la fin des années 1990. « 12 square meters » de Zhang Huan ou encore « 65 kilograms and Fen-Ma Liuming’s lunch » seront notamment immortalisées par RongRong. Il photographiera également Cang Xin lors de sa performance « Tramping on faces » et bien sûr Ma Liuming et Zhang Huan pendant la réalisation de « Third contact ». Mais le démantèlement de la communauté artistique à la fin des année 1990 et la destruction du village au début des années 2000 ne laisseront aucune trace de ce qu’était l’East Village chinois. Aucune, sauf les clichés artistiques de RongRong qui nous rappellent que Chaoyang Park était autrefois un repère d’artistes avant-gardistes.

Performance 12 square meters, 1994

12 square meters, Performance Zhang Huan, 1994
Photo : RongRong

© Rong Rong, « East Village, Beijing », n° 70, 1994

© Rong Rong, « East Village, Beijing », n° 70, 1994

© Rong Rong, « East Village, Beijing », n° 43, 1995

© Rong Rong, « East Village, Beijing », n° 43, 1995

Inri est née dans la préfecture de Kanagawa, au Japon. Avant de rencontrer RongRong, elle fut photographe pour le Asahi Shibun et exerçait déjà une activité d’artiste photographe. Après leur rencontre, les amants commencent à collaborer sur différentes séries de photographies, à mon sens plus magnifiques les unes que les autres par la fragilité et la sensualité qu’elles dégagent. Le couple sino-japonais nous fait entrer dans un univers unique où le temps semble s’être arrêté. De la Grande Muraille au Mont Fuji en passant par leur propre maison, RongRong et Inri ne se lassent pas de documenter leur vie de manière poétique…

© Rong Rong & Inri, In the Great Wall Serie, 2000

© Rong Rong & Inri, In the Great Wall Serie, 2000

© Rong Rong & Inri, « In Fujisan, Japan», n°2, 2001

© Rong Rong & Inri, « In Fujisan, Japan», n°2, 2001

© RongRong & inri, "Series of  2005", No.1, 2005

© RongRong & inri, « Series of 2005 », No.1, 2005

En 2006, RongRong et Inri ont fondé le Three Shadows Photography Art Centre dans le district de Caochangdi à Pékin. Conçu par Ai Wei Wei, ce centre d’art renouvelle régulièrement ses expositions consacrées exclusivement à la photographie contemporaine. Une prochaine idée de visite si vous vous rendez en Chine!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s