Architecture/Art Contemporain

Géographie des quartiers artistiques de Pékin

Le développement du marché de l’art en Chine est un phénomène très récent. Les galeries pionnières se sont installées au début des années 1990 comme par exemple la Red Gate Gallery ou encore la Courtyard Gallery. La géographie artistique de Pékin a beaucoup changé ces dernières années et ces mutations suivent un schéma assez classique. Dans un premier temps ce sont les artistes qui, chassés des villages où ils s’étaient installés comme Yuanmingyuan ou Dongcun, ont décidé de s’implanter près du nouvel emplacement de l’Académie des Beaux Arts de Pékin. investissant une ancienne usine désaffectée, ils seront bientôt suivis par de nombreuses galeries. Le quartier de Dashanzi, est aujourd’hui plus connu sous le nom de 798.

L'ancienne usine abritant aujourd'hui le quartier artistique de 798

L’ancienne usine abritant aujourd’hui le quartier artistique de 798

798 s’est beaucoup embourgeoisé ces dernières années. Situé à un endroit stratégique, entre l’aéroport et le centre-ville, de nombreux touristes s’y bousculent chaque jour pour visiter les galeries, mais aussi faire les magasins et boire un café ou manger au restaurant. Les loyers ont donc beaucoup augmenté et de nombreuses galeries ont quitté Dashanzi pour des raisons financières mais aussi parce qu’elle ne se reconnaissaient plus dans le développement actuel de cette zone artistique que le gouvernement semble vouloir transformer en un immense supermarché.

Le quartier de 798 est aujourd'hui une attraction touristique majeure à Pékin

Le quartier de 798 est aujourd’hui une attraction touristique majeure à Pékin

Tout comme 798 , Caochangdi s’est développé sous l’impulsion des artistes locaux.  En 2000, le célèbre artiste Ai Wei Wei décide d’implanter son studio dans cette localité proche de 798 afin de donner un nouveau souffle à sa création. Artiste mais également architecte, c’est lui qui a imaginé l’architecture de ces blocs en brique abritant aujourd’hui des galeries très connues comme ShanghART, Urs Meile, ou encore Pekin Fine Art. Aujourd’hui Caochangdi peut toujours être considéré comme un district artistique en développement. De nombreuses galeries s’y sont installé mais ne profitent guère de leur emplacement. En effet, la proximité de 798 est à la fois un atout et un inconvénient. La plupart des touristes n’iront jamais visiter Caochangdi car il n’y a pas encore de magasins ni même de restaurant à proximité. Les alentours ne sont pas très agréables. Par contre, les personnes qui y vont sont réellement des aficionados de l’art et c’est souvent ce que recherche ces galeries, moins commerciales que leurs consœurs de 798.

Three Shadows Photography Art Center

Three Shadows Photography Art Center

Pourtant, la situation financière des galeries étant toujours difficile, certaines ont fait le choix de s’installer dans le centre-ville de Pékin pour se rapprocher des riches chinois et des expatriés. Actuellement, on constate donc un retour vers le centre-ville des galeries comme la Red Gate Gallery, installée dans un site historique de choix : sur l’un des seuls vestiges des remparts de la vieille ville de Pékin. Romain Degoul a également fermé sa galerie consacrée à la photographie chinoise contemporaine pour ne garder qu’un bureau dans le centre ville de Pékin. Notons également l’apparition de la nouvelle Jiali Gallery ouverte par l’ancienne collaboratrice de Xin Dong Cheng : Daphné Mallet. Le renouveau du centre ville de Pékin et la prise de conscience par les autorités de l’importance de la préservation des ruelles traditionnelles que sont les hutongs attirent un nombre croissant de touristes à se ballader dans le vieux Pékin. Des résidences d’artistes voient même le jour en plein centre ville comme c’est le cas avec Yishu 8, un centre culturel franco-chinois installé dans une superbe maison traditionnelle chinoise. Un projet financé par la famille Rothschild. Il est donc probable que d’ici quelques années un nouveau quartier de galeries émerge mais cette fois dans le centre ville de la capitale chinoise.

Yishu 8 - La Maison des Arts à Pékin

Yishu 8 – La Maison des Arts à Pékin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s