Cuisine/Insolite/Société

Une Chine végétarienne pour une Chine en meilleure santé

La viande est partout en Chine. Que ce soit dans les bouillons de poule ou de bœuf servis en restaurant ou lors de préparation à base de légumes (cuits dans de nombreux cas dans la graisse animale) : il est quasiment impossible d’y couper ! Suite aux multiples scandales alimentaires essuyés par la Chine, du lait frelaté aux choux au formol en passant par les milliers de porcins morts contaminés retrouvés dans le fleuve de Shanghai, les Chinois semblent de plus en plus enclin à surveiller de plus près leur régime alimentaire. Même de grandes enseignes telles que McDonald’s ou KFC ont fait face à des scandales sanitaires, étant accusées de servir en Chine de la viande avariée (plus d’info sur les scandales ici).

dsc_0047

Un mouvement ancré dans l’histoire et la culture bouddhiste

Le mouvement végétarien ne date pas d’hier en Chine et est en fait ancré dans l’histoire chinoise, et ce, depuis plus d’un millénaire. Mais le pays a vécu de terribles périodes de famines, notamment dans les années 1950 ou 1960. Subissant de nombreuses pénuries, la Chine a pallié le manque de nourriture en diversifiant son alimentation, ce qui explique la consommation (qui peut paraître surprenante pour les occidentaux) d’animaux tels que les rats ou les chiens. Lors de ces périodes de disette, manger de la viande (de n’importe quel type) était synonyme de bonne santé (Le Monde).

China

Comme on peut observer dans les pays occidentaux, on constate un regain d’intérêt pour la pratique végétarienne. Dans des grandes villes comme Pékin, Shanghai, Canton ou encore Hong Kong, on voit fleurir des quartiers chics et à la mode où de nombreux restaurants végétariens haut-de-gamme voient le jour tous un peu plus cher les uns que les autres. Ils sont très prisés par une clientèle assez bobo, payant le prix fort pour l’ambiance offerte par ces structures.

Dans une culture où manger de la viande ou des œufs et boire du lait est un fort signe d’abondance, il y a aujourd’hui, pas moins de 5% de la population chinoise qui suit un régime excluant la viande et le poisson. Ce qui représente pour la Chine un total de 50 millions de personnes (soit la quasi-totalité de la population française).

Une culture plus encline au végétarisme

La notion de végétarisme peut s’avérer différente en Occident ou en Orient. Ainsi un Chinois pourrait ne pas considérer un cœur d’animal comme de la viande. Cependant le régime alimentaire chinois, très porté sur une cuisine regorgeant de légumes, laisse penser que pratiquer le végétarisme est plus accessible. Le tofu est par exemple une denrée beaucoup moins rare dans les restaurants chinois qu’occidentaux (en savoir plus sur le tofu).

Grâce aux légumes et aux alternatives à la viande, comme le tofu, la cuisine chinoise parvient à reconstituer un goût carné. On pourrait trouver dans les rayons des steaks végétariens ayant parait-il, un goût similaire à celui de la viande.

Chine

La population chinoise, de plus en plus consciente de l’importance de manger des produits de bonne qualité se tourne ainsi vers des alternatives qui permettent d’améliorer considérablement son régime alimentaire. Notons aussi la montée du bio en Chine (plus d’info ici)

 

Olivier VEROT

Publicités

2 réflexions sur “Une Chine végétarienne pour une Chine en meilleure santé

  1. Pingback: Le LifeStyle : la nouvelle priorité des consommateurs chinois - Touristes Chinois

  2. Pingback: Wechat, le social media à la mode en Chine | CN KICK

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s