Cuisine/Evenements/Société

De l’art de la table en Chine

L’art de la table en Chine est aussi ancien que très varié !
On distingue cependant, comme partout, l’art de la table « mondain » (dans les restaurants, ou lors des grands événements) et les usages des repas du quotidien en famille.

Cette brève présentation de la table chinoise, loin d’être exhaustive, vous donnera cependant un aperçu des différences que l’on peut remarquer entre la France et la Chine. Si vous en avez remarqué d’autres, n’hésitez pas à les indiquer en commentaire !

La table :

En Chine, lors d’un repas il doit y avoir autant de plats que de convives. Oui ça fait beaucoup… mais il est de coutume de servir trop à manger, comme il est de bon ton de ne pas totalement finir son assiette. Ainsi, on signifie à l’hôte que l’on a eu suffisamment à manger, puisque l’on a pas pu tout finir.

Les plats sont tous disposés au centre de la table, qui est souvent de forme ronde et dotée d’un plateau en verre ou en bois tournant, permettant à chacun de se servir à sa guise dans tous les plats. On trouve aussi des tables carrées, plus adéquates quand il y a moins de 6 convives.

Chacun dispose d’un ou plusieurs petits bols dans lesquels sont servis un bouillon ou du riz. Une assiette sert quant à elle à disposer les déchets.

Les boissons :

Au restaurant, le thé est souvent servi en guise d’apéritif, à l’arrivée des convives.

L’alcool (souvent du vin de riz, mais de plus en plus de la bière du vin rouge) est servi à profusion dans les repas d’affaires, où tout au long du repas, il est de coutume de se lever et d’aller trinquer avec l’un des convives, et de répéter ceci au fur et à mesure du repas avec les convives auxquels on souhaite signifier que l’on est heureux de partager ce repas avec eux. L’alcool est aussi servi pour les repas de fêtes ou au restaurant.

Petite astuce pour ceux qui supportent difficilement les plats pimentés : vous pouvez parfois trouver au restaurant du lait caillé (que l’on appelle 酸奶 ”suan nai“), que vous pouvez demander à vous faire servir. Même si cela n’est pas une boisson habituellement très consommée à table, le lait neutralisant le piment, cela vous aidera beaucoup !

Une tablée typiquement chinoise ! Source: http://chine.blog.pelerin.info/

Les baguettes :

Un proverbe chinois populaire dit : « On se met à table pour manger, pas pour découper des bêtes ». On considère donc que les plats apportés à table doivent être prêts à manger, sans que l’on ait besoin de les découper. Voilà pourquoi les viandes sont toujours pré-tranchées !

Les baguettes ne doivent pas servir à pointer une personne pour la désigner, cela est très impoli.
Elles ne doivent pas non plus être plantées dans un plat ou dans un bol de riz, cela symbolise la mort.
Quand vous ne les utilisez plus, posez-les sur le repose-baguette, ou sur un rebord.
Evitez de lécher vos baguettes étant donné qu’elles iront dans tous les plats de la table, et servez-vous plusieurs fois, par petites portions à chaque fois !

Les bruits :

Les aspirations et autres éructations et bruits de bouche ne sont pas du tout impolis. Au contraire, ils signifient à l’hôte que l’on se régale ! On évitera cependant tout autre bruit ne signifiant pas que l’on mange bien…

Une profusion de plats à partager !

Les déchets :

C’est l’un de mes exemples préférés ! Vous verrez souvent les chinois recracher directement sur la table les déchets (par exemple les petits os). C’est, je crois, ce qui m’a le plus choquée lors de mes premiers repas en Chine. Ce qui semblait très sale aux yeux de la française que je suis n’est pourtant qu’un point de vue : pourquoi toucher et remettre dans son assiette ce qui est un déchet ? En me posant cette question, j’ai réalisé que ce que je considérais spontanément comme une attitude grossière était finalement très logique… Il m’a cependant fallu du temps avant de, moi aussi, réussir à outrepasser mon appréhension et à cracher directement sur la table les déchets de mes repas… j’aurais choqué mes hôtes en les retirant de ma bouche avec les doigts et en les remettant dans le récipient dans lequel je mange ! Ah, les chocs culturels !

Payer :

Au restaurant, préparez-vous au combat de fin du repas : pas question de partager, cela ne se fait pas (même si cela se fait de plus en plus notamment chez les jeunes citadins, qui disent alors « faire A.A. »). En Chine, on se bat pour payer, et c’est un grand honneur pour la personne qui invite ! Cependant, même si votre hôte chinois se proposera spontanément de vous inviter, il est d’usage de ne pas accepter tout de suite, mais d’essayer de le convaincre de vous laisser payer. Vous pourrez accepter son invitation si il insiste après lui avoir proposé une fois ou deux de l’inviter !

 

Quelques explications en vidéo :

 

Envie d’en savoir plus ? L’association Nihao Paris organise le 12 septembre un dîner/échange linguistique sur le thème des arts de la table en Chine ! Une experte chinoise sera présente pour vous donner toutes les clés de l’art de la table et des bonnes manières en Chine, et pour répondre à vos questions, et vous montrera comment les mettre en pratique devant un excellent canard laqué, spécialité du restaurant hôte.

L’événement est organisé en partenariat avec l’école de chinois LoginChinese, qui fournira à chaque participant un guide linguistique pour l’événement, un professeur de chinois de LoginChinese sera également présent pour vous aider dans vos échanges linguistiques !

Vous pouvez vous inscrire à l’événement en cliquant ici.

Bon appétit !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s