La couv' du dimanche/Littérature

La Couv’ du dimanche 8 : « Chinoises » de Xinran

Pour cette huitième couverture dominicale, l’on reste dans le témoignage, le récit de vie, enfin, de vies. Tout est dans le titre : l’approche sera féminine, avec une couverture illustrée du caractère femme (nǚ), et, en quatrième de couverture, de quelques caractères utilisant celui-ci en radical – comme 姑娘 gūniang, jeune femme, ou 好 hăo, bien, bon.

couverture chinoises

Editions Picquier (2003)

On peut néanmoins noter une différence avec le titre original, The Good Women of China : hidden voices – l’autrice réside actuellement à Londres et a écrit tous ses ouvrages en anglais, dont celui-ci est d’ailleurs le premier.
Il pourrait maladroitement être traduit « Les braves femmes de Chine : voix silencieuses ». Avec ce titre, on entre un peu plus dans le coeur du sujet, la question centrale qui a travaillé la journaliste Xinran pendant longtemps. Dans les années 80, alors animatrice d’une émission de radio consacrée aux femmes chinoises – Mots sur la brise nocturne – elle s’interroge : que pensent ces femmes qui ont traversé la période tumultueuse de la Révolution Culturelle ? Et les plus jeunes, sont-elles différentes dans cette nouvelle société qui s’ouvre sur le monde ? Qu’ont-elles à nous dire, à nous apprendre ?

Dans un environnement et à une époque où le sexe, les relations hommes-femmes étaient tabous, Xinran part à la rencontre de femmes aussi différentes les unes que les autres : de la chiffonnière vivant dans une maison de taules près de la station de radio, en passant par une femme d’affaires à qui tout semble réussir, aux mères ayant perdus leurs enfants lors du tremblement de terre de Tangshan en 1976, sans parler de très jeunes filles violées par les gardes rouges.
Des témoignages très variés, forts et touchants, qui offrent une autre vision de l’Empire du Milieu, une vision intime et souvent brisée, ou comment l’Histoire se raconte à travers le quotidien et l’expérience de celles que l’on entend peu et que l’on ne voit pas.

Pour en savoir plus sur Xinran, ses ouvrages composés de quelques romans et de nombreux essais : site des Editions Picquier

 

Publicités

2 réflexions sur “La Couv’ du dimanche 8 : « Chinoises » de Xinran

  1. Pingback: Lectures 2018 : chapitre 1 – étoile verte

  2. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s